Il faut sauver la filière lait !

Article mis à jour le 19 août 2022

Mobilisations à Bailleul, Lambersart, Le Quesnoy et Orchies ce jeudi 18 et ce vendredi 19 août pour dénoncer les prix trop bas qui mettent en péril la filière laitière

Depuis le début de l’année, on constate un décrochage du prix du lait payé au producteur de lait français par rapport aux autres pays européens. Dans le même temps, le contexte économique, fragilisé par la guerre en Ukraine, a provoqué une explosion des charges des exploitations en France comme partout en Europe.


Pourtant, en France, nous avons une loi, en application depuis 2 ans, qui doit permettre de répercuter la hausse des charges de l’amont vers l’aval. Mais force est de constater cela n’est toujours pas une réalité et que le prix payé par le consommateur stagne voire connait une baisse en euros constant. Aujourd’hui la brique ½ écrémé est à 0,99€ en Allemagne et 1,05€ en Belgique.


Pour sauver la filière laitière, le prix du lait français doit rattraper le retard avec les autres pays
européens. Il doit y avoir une prise de conscience collective y compris de l’opinion publique et des pouvoirs publics, pour ne pas avoir à constater dès cet automne une situation de pénurie du lait français. Car aujourd’hui, une disparition importante du cheptel laitier est en
marche, les producteurs laitiers n’auront pas les moyens de nourrir la totalité de leurs animaux sans une rémunération correcte du lait.

Cette action a été menée en partenariat avec le SSPL 59 - Section laitière de la FDSEA du Nord. Dans le cadre d'un appel à mobilisation de la Fédération Nationale des Producteurs Laitiers (FNPL)